comme le pourcentage de vers de terre ayant disparu des sols cultivés en France.
Selon l’INRA, 80 % des vers de terre ont disparu des sols cultivés en France. Un constat inquiétant dû, entre autres, aux pratiques de l’agriculture intensive (labours profonds, produits phytosanitaires utilisés de façon massive…). Chacun à son échelle peut agir pour contrer cette diminution alarmante des populations de vers de terre, notamment en mettant en œuvre des gestes respectueux de la vie du sol : travail superficiel sur quelques centimètres, paillage, amendements organiques, compostage… La prise en compte de la nature des sols déjà en place est également une piste à privilégier pour orienter ses aménagements, en optant notamment pour des pratiques permettant de régénérer la vie et la richesse du sol (engrais verts, engazonnements pour sols pauvres, biodynamisation…).

80

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *