Alerte invasive et nuisible !

En deux jours seulement, l’Anses (Agence nationale de sĂ©curitĂ© sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a Ă©mis deux avis. Le premier traite de la berce du Caucase, une espĂšce invasive inscrite par l’Union EuropĂ©enne sur la liste des sujets prĂ©occupants. Le second concerne l’agent phytopathogĂšne Phytophthora ramorum, Ă  l’origine d’importants risques pour les vĂ©gĂ©taux d’ornement et forestiers (viornes, mĂ©lĂšzes, rhododendrons, chĂątaigniers). L’Anses, Ă  la suite de travaux d’expertise, recommande la mise en place d’un systĂšme de surveillance pour la berce du Caucase, ainsi que le recours aux mĂ©thodes de lutte disponibles pour Ă©radiquer les populations dans les zones jugĂ©es prioritaires. Cette espĂšce invasive colonise les bords de route, les prairies abandonnĂ©es et les bords de riviĂšres et se dissĂ©mine, par ailleurs, par les activitĂ©s humaines. PrĂ©sente dans le quart nord-ouest et dans les Alpes, elle progresse vers le sud-ouest. Pour sa part, Phytophthora ramorum a aussi fait l’objet d’un rapport complet : dĂ©tectĂ© dans le FinistĂšre en mai 2017 et connu en Europe depuis 2000, il doit faire l’objet d’une surveillance intensive en Bretagne, mais aussi dans les autres rĂ©gions oĂč le climat lui est favorable (Normandie, Limousin
). En cas de dĂ©tection en forĂȘt, il est recommandĂ© de mettre en place des mesures d’éradication vis-Ă -vis des espĂšces infectĂ©es, mĂȘmes celles des sous-Ă©tages, telles que le Rhododendron ponticum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *