Tous les articles par cf

13e édition de la Fête
de la Nature

Du 22 au 26 mai aura lieu la nouvelle édition de la Fête de la Nature, sur le thème de « la nature en mouvement », avec 5 000 manifestations organisées partout en France.

La Fête de la Nature est l’événement annuel « nature » de référence. À chaque édition, ce sont plus de 800 000 curieux qui se rendent dans la nature et participent aux 5 000 manifestations organisées partout en France. Durant 5 jours, des milliers d’animations gratuites sont ainsi organisées par les associations de conservation et d’éducation à la nature, les collectivités locales, les établissements scolaires, les entreprises, les particuliers… Sur tout le territoire français, en métropole comme en Outre-mer, dans les villes comme à la campagne, des événements sont proposés à deux pas de chez soi pour découvrir ou redécouvrir les richesses naturelles souvent insoupçonnées et favoriser une expérience directe de la nature. Après s’être penchée sur « l’invisible » en 2018, l’édition 2019 s’attache à montrer le mouvement et toutes ses implications dans la nature. Le cycle des saisons, les mouvements des espèces et de leurs populations, la modification des écosystèmes ou encore l’évolution des paysages : à la fois fragile et surprenante, la nature bouge sans cesse et nous invite aussi à nous mobiliser pour la protéger.  L’association invite les organisateurs à suivre cette thématique dans la création de leurs manifestations s’ils le souhaitent, sans toutefois y être obligés.

La phrase

« J’en suis convaincue : le label de qualité de vie des Villes et Villages Fleuris contribue à la promotion touristique de la région Nouvelle-Aquitaine et à la mise en avant des villages ruraux et des petites villes du territoire. C’est un véritable levier d’attractivité en aidant les petites communes à mettre en valeur la ruralité qui fonde la beauté et la diversité de notre territoire » prône Régine Marchand, Présidente du Comité Régional du Tourisme Nouvelle-Aquitaine et du jury régional des Villes et Villages Fleuris.

Sondage

Equipement en outillage à batterie : les petites communes en pleine réflexion

Oui 50 %
Non 50 %

A la question « Êtes-vous en train de vous équiper en matériel à batterie ? », vous êtes autant à avoir répondu positivement que négativement. Alors qu’au sein des villes moyennes et grandes, le passage du matériel thermique au matériel électrique s’opère depuis quelques années déjà, les petites communes sont encore peu nombreuses à avoir franchi le pas. En cause ? Sûrement le prix d’achat, supérieur en moyenne de 20 à 30 % pour du matériel à batterie. Pourtant, en réfléchissant au coût global, celui-ci représente un gain environnemental en limitant la consommation d’énergies fossiles, mais également en termes de confort pour les techniciens, avec un poids bien plus léger, des vibrations et un volume sonore largement diminués… Le matériel à batterie permet également d’intervenir tôt le matin, au centre du village par exemple, sans gêner les riverains !

80

comme le pourcentage de vers de terre ayant disparu des sols cultivés en France.
Selon l’INRA, 80 % des vers de terre ont disparu des sols cultivés en France. Un constat inquiétant dû, entre autres, aux pratiques de l’agriculture intensive (labours profonds, produits phytosanitaires utilisés de façon massive…). Chacun à son échelle peut agir pour contrer cette diminution alarmante des populations de vers de terre, notamment en mettant en œuvre des gestes respectueux de la vie du sol : travail superficiel sur quelques centimètres, paillage, amendements organiques, compostage… La prise en compte de la nature des sols déjà en place est également une piste à privilégier pour orienter ses aménagements, en optant notamment pour des pratiques permettant de régénérer la vie et la richesse du sol (engrais verts, engazonnements pour sols pauvres, biodynamisation…).

Sorèze : unité calcaire en centre-bourg

Déambuler au cœur de ce village du Tarn d’environ 2 800 habitants, labellisé Grand Site de l’Occitanie, est désormais facile et agréable. Le chantier du centre-bourg, mené à bien depuis plusieurs années par les concepteurs paysagistes de l’agence Un pour Cent Paysages, donne une lecture simple de la voirie et structure les emprises
piétonnes autour du calcaire et de quelques massifs.

photo Voir plus de photos du projet

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mai 2019, abonnez-vous

Castin, l’authenticité retrouvée

Aux portes d’Auch, capitale de la Gascogne, heureux sont les habitants, et notamment les familles récemment installées, qui profitent du cadre de vie de ce beau village gersois. La municipalité de Castin a en effet su, au fil des années, apporter un vrai cachet et une authenticité au paysage communal grâce à de nombreuses plantations pérennes, dans une logique globale
d’aménagement durable.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mai 2019, abonnez-vous

Courchevel fait la part belle au naturel

En Savoie, Courchevel s’inspire de ses paysages alpins grandioses pour composer des massifspersistants adaptés aux conditions climatiques montagnardes. Affirmant ainsi une identité nature pour accueillir les touristes, arbres, arbustes et vivaces, feuillus ou persistants, s’installent entre enrochements et bois flottés récupérés et accueillent quelques annuelles colorées,
le tout composant un ensemble parfaitement équilibré.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mai 2019, abonnez-vous

Metz, dans mon jardin d’été

Chaque été, sur la vaste place pavée de la Comédie, devant l’Opéra-Théâtre, le jardin éphémère est installé par les services de la Ville. En 2018, la thématique du voyage des plantes a guidé la conception des jardins, en s’inscrivant dans le projet de réfection des serres du Jardin botanique de Metz. Ainsi, le visiteur est amené à voyager à travers l’histoire des plantes de nos jardins.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mai 2019, abonnez-vous

Du panache pour vos feuillages !

Le feuillage est indispensable pour créer des massifs ou des ensembles végétaux équilibrés, qui attirent l’œil : ils apportent du volume, une présence pérenne, mais aussi des formes et des contrastes graphiques intéressants. Les feuillages panachés, marginés ou encore marbrés, offrant une pointe de blanc, permettent d’apporter de la lumière dans vos espaces et, cela, même à l’ombre !

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mai 2019, abonnez-vous