Archives de catégorie : Portrait

Anthony Talagrand : la fibre verte

Il y a deux ans, cet ‘as du fleurissement’ est devenu le responsable du service espaces verts d’Alès, une ville chère à son cœur. Passionné par les jardins anglais, préférant parler d’exercice de style plutôt que de création, supprimant les parkings au profit d’espaces perméables : qui est ce jardinier qui voit des vivaces et des arbustes partout ? Portrait.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Avril 2019, abonnez-vous

Sébastien Boucher : le goût de la terre en héritage

Une passion, celle de cultiver la terre, de planter. Une philosophie : harmoniser les couleurs de ses créations en respectant les perspectives. Cet homme passionné et breton d’adoption, qui aurait pu devenir céréalier par filiation, a finalement préféré le métier de jardinier. Et observe avec étonnement tout le chemin parcouru, lui qui, partant de rien, a grapillé les quatre fleurs à la Ville de Pleudihen-sur-Rance en l’espace de quelques années.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mars 2019, abonnez-vous

Hervé Benon, expérience et sagesse

Il a suivi les modes, chamboulé les habitudes, testé de nouvelles variétés, lutté contre les déferlements de géraniums, pris en compte le paramètre ‘climat’ dans ses créations… Et observe aujourd’hui avec intérêt le changement climatique qui force les professionnels
à trouver des solutions fonctionnelles. Pour ce jardinier qui tutoie l’excellence, à la tête du fleurissement de Saint-Vulbas (01), l’avenir est aux jardins secs.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Février 2019, abonnez-vous

Erwan Duconseille, la nature par passion

Enfant, il voulait devenir biologiste. Il est finalement devenu jardinier à la Ville de Val-de-Reuil (27). Féru de rosiers à petites fleurs, de bananiers, de papyrus ou encore de phormiums, ce créateur de talent, méticuleux et photographe à ses heures perdues, met un point d’honneur à la couleur et au cadrage des massifs.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Novembre-Décembre 2018, abonnez-vous

Jacky Froidevaux : jardinier par nature

Encore aujourd’hui, il fait partie de ces rares jardiniers à avoir obtenu les 4 fleurs en partant de zéro, les mains dans la terre des massifs de Mandeure. Émerveillé par la floraison des Hydrangea et le parfum délicat des rosiers anglais, Jacky Froidevaux cultive sa passion au quotidien et observe avec intérêt les tendances du moment.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Octobre 2018, abonnez-vous

Aymeric Saintonge : le talent frugal

Ce paysagiste ressuscite inconsciemment les jardins de son enfance, où il découvrit avec passion l’art de la mise en scène des végétaux, dans les massifs de la commune de Saint-Jean-le-Blanc, aux confins du Loiret. Responsable du service espaces verts depuis 6 ans, cet hédoniste qui s’émerveille chaque jour devant un Cornus kousa en fleurs, un bouquet de graminées ou les collections de l’arboretum municipal, ne fleurit pas selon ses dires, il compose et évite
la surenchère végétale au profit de la diversité, telle édictée par la nature.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Août-Septembre 2018, abonnez-vous

Bruno Busson : créateur malgré lui

La reconnaissance par le jury du Concours national des Villes et Villages Fleuris, il en a fait sa priorité. Quitte à bousculer, à étrenner des essences arborées originales, à trouver des associations florales d’exception, assurant un décor pérenne mois après mois, pour magnifier, encore et toujours, les massifs du village de La Chapelle-Saint-Aubin (3 fleurs), dans la Sarthe (72). Rencontre avec un jardinier volontaire, qui n’hésite pas à solliciter l’aide de ses ‘tondeuses à quatre pattes’.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Juin-Juillet 2018, abonnez-vous

Emmanuel Corbin, la passion pour héritage

Créateur de talent à Divonne-les-Bains (01), Emmanuel Corbin
est un ‘sage’, un humaniste. Il perpétue le travail de ses aînés jardiniers, le modernise pour répondre aux enjeux actuels
et se remet en question à chaque campagne de fleurissement.
Rien n’altère sa passion pour le végétal, pas même des attaques
de capricornes asiatiques pourtant dévastatrices, car pour lui,
il n’y a pas de fleurissement digne de ce nom sans enthousiasme
ni humanité.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mai 2018, abonnez-vous