Archives de catégorie : Questions à

Nathalie Rolland, paysagiste au CAUE du Vaucluse

Quels sont les enjeux paysagers du département auxquels vous êtes particulièrement attentifs ?
Nathalie Rolland : le territoire de Vaucluse subit une forte pression foncière qui engendre des impacts paysagers dus non seulement aux constructions elles-mêmes, mais également à la création ou l’extension des infrastructures liées à cette urbanisation (réseaux routier et électrique), à la modification des trames paysagères (haies, fossés, parcellaire,…) et à l’imperméabilisation des sols.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mars 2019, abonnez-vous

Jean-Louis Donnadieu, maire de Cayriech, village quatre fleurs

Qu’est-ce qui fait la richesse du cadre de vie de Cayriech ?
Jean-Louis Donnadieu : entre coteaux et causses, la commune de Cayriech, qui compte 284 habitants, s’étend sur 800 hectares de part et d’autre de la vallée de la Lère. Le patrimoine présent a été valorisé par une restauration de qualité pour conserver un village de caractère, dans un cadre doté d’un environnement exceptionnel. Cayriech est ainsi labellisé “4 fleurs” depuis 2000 par le Conseil National des Villes et Villages Fleuris et a par ailleurs obtenu la Médaille d’or au concours européen de l’Entente Florale en 2004.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mars 2019, abonnez-vous

Marc Lechien, paysagiste, urbaniste du CAUE de la Haute-Marne

Quels sont les enjeux paysagers du département auxquels vous êtes particulièrement attentifs ?
Marc Lechien : en tant que membre de la Commission départementale de la nature, des paysages et des sites, le CAUE 52 est concerné par les implantations d’éoliennes qui viennent miter les paysages haut-marnais alors même que la Haute-Marne a dépassé le quota d’énergies renouvelables qui lui appartenait de fournir.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Février 2019, abonnez-vous

Stéphane Haussoulier, maire de Saint-Valery-sur-Somme, ville quatre fleurs

Qu’est-ce qui fait la richesse du cadre de vie
de Saint-Valery-sur-Somme ?

Stéphane Haussoulier : Saint-Valery-sur-Somme bénéficie d’un espace naturel très largement renommé. La ville est située en bordure de la Baie de Somme qui, à ce jour, est encore classée parmi les ‘Plus Belles Baies du Monde’.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Février 2019, abonnez-vous

Nathalie Hérard, directrice du CAUE du Lot-et-Garonne

Quels sont les enjeux paysagers du département auxquels vous êtes particulièrement attentifs ?
Nathalie Hérard : pour préserver les paysages qui sont les nôtres, nous sommes attentifs à de multiples enjeux qui pèsent sur notre territoire et, notamment, la perte de biodiversité causée par l’imperméabilisation des sols en ville et la disparition progressive des arbres les plus anciens sans remplacement automatique, ni campagne de replantation.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Janvier 2019, abonnez-vous

Sophie Lheureux, paysagiste conseillère du CAUE du Jura

Quels sont les enjeux paysagers du département auxquels vous êtes particulièrement attentifs ?
Sophie Lheureux : le Jura est un territoire très rural dont les paysages s’équilibrent entre composantes forestières, agricoles et urbaines, allant de la plaine bressane aux combes du Haut-Jura.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Novembre-Décembre 2018, abonnez-vous

Monique Danion, maire de La Vraie-Croix, village quatre fleurs

Qu’est-ce qui fait la richesse du cadre de vie de La Vraie-Croix ?
Monique Danion : le charme et la force de notre village, c’est cette alliance entre le bâti typique, fait de granite breton aux couleurs chaleureuses, et notre paysage naturel. Ce sont en fait plusieurs patrimoines qui s’entremêlent pour offrir cette qualité de cadre de vie, entre une nature sauvegardée et un bâti préservé hérités tout deux des générations passées.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Novembre-Décembre 2018, abonnez-vous

Pierre-Jean Pernice, directeur du CAUE des Alpes-Maritimes

Quelles sont les caractéristiques des paysages des Alpes-Maritimes et les enjeux du territoire ?
Pierre-Jean Pernice : les paysages des Alpes Maritimes sont d’une grande diversité. Alors que la bande côtière est très urbanisée et densifiée, avec les grandes villes du département que sont Nice, Cannes, Menton, Antibes et Grasse, le Haut et Moyen Pays sont restés peu développés. Le paysage littoral est principalement méditerranéen et tropical et malgré l’urbanisation et le bétonnage, dû notamment à la pression touristique estivale, il reste l’élément essentiel et reconnaissable de la Côte d’Azur.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Octobre 2018, abonnez-vous

Yves Derrien, maire de Eu, ville quatre fleurs

Qu’est-ce qui fait la richesse du cadre de vie de Eu ?
Yves Derrien : le patrimoine historique remarquable de Eu, avec son château et son parc, son site archéologique gallo-romain, sa collégiale, ses hospices et chapelles, offre un terrain de jeux formidable pour nos services qui veillent à sa mise en valeur à travers la sobriété et la qualité des aménagements proposés et du fleurissement qui occupent une place prépondérante.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Octobre 2018, abonnez-vous