Archives de catégorie : Questions à

Sophie Lheureux, paysagiste conseillère du CAUE du Jura

Quels sont les enjeux paysagers du département auxquels vous êtes particulièrement attentifs ?
Sophie Lheureux : le Jura est un territoire très rural dont les paysages s’équilibrent entre composantes forestières, agricoles et urbaines, allant de la plaine bressane aux combes du Haut-Jura.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Novembre-Décembre 2018, abonnez-vous

Monique Danion, maire de La Vraie-Croix, village quatre fleurs

Qu’est-ce qui fait la richesse du cadre de vie de La Vraie-Croix ?
Monique Danion : le charme et la force de notre village, c’est cette alliance entre le bâti typique, fait de granite breton aux couleurs chaleureuses, et notre paysage naturel. Ce sont en fait plusieurs patrimoines qui s’entremêlent pour offrir cette qualité de cadre de vie, entre une nature sauvegardée et un bâti préservé hérités tout deux des générations passées.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Novembre-Décembre 2018, abonnez-vous

Pierre-Jean Pernice, directeur du CAUE des Alpes-Maritimes

Quelles sont les caractéristiques des paysages des Alpes-Maritimes et les enjeux du territoire ?
Pierre-Jean Pernice : les paysages des Alpes Maritimes sont d’une grande diversité. Alors que la bande côtière est très urbanisée et densifiée, avec les grandes villes du département que sont Nice, Cannes, Menton, Antibes et Grasse, le Haut et Moyen Pays sont restés peu développés. Le paysage littoral est principalement méditerranéen et tropical et malgré l’urbanisation et le bétonnage, dû notamment à la pression touristique estivale, il reste l’élément essentiel et reconnaissable de la Côte d’Azur.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Octobre 2018, abonnez-vous

Yves Derrien, maire de Eu, ville quatre fleurs

Qu’est-ce qui fait la richesse du cadre de vie de Eu ?
Yves Derrien : le patrimoine historique remarquable de Eu, avec son château et son parc, son site archéologique gallo-romain, sa collégiale, ses hospices et chapelles, offre un terrain de jeux formidable pour nos services qui veillent à sa mise en valeur à travers la sobriété et la qualité des aménagements proposés et du fleurissement qui occupent une place prépondérante.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Octobre 2018, abonnez-vous

Christian Braux, maire de Saint-Cyr-en-Val, ville quatre fleurs

Qu’est-ce qui fait la richesse du cadre de vie de Saint-Cyr-en-Val ?
Christian Braux : entre Val de Loire et Sologne et à proximité immédiate de l’agglomération orléanaise, notre force est d’être
un juste équilibre entre nature, agriculture et milieu urbain.
Le caractère rural marqué de nos espaces villageois, simples
et accueillants, avec un environnement fortement boisé,
voilà ce qui plaît aux habitants.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Août-Septembre 2018, abonnez-vous

Romain Rateau, paysagiste conseiller au CAUE de l’Allier

Quelles sont les caractéristiques des paysages de l’Allier
et les enjeux du territoire ?
Romain Rateau : l’Allier est un territoire rural équilibré par trois pôles urbains majeurs que sont Montluçon, Moulins et Vichy, trame complétée par un maillage de centre-bourgs et de petites polarités de vie. Traversé par de grands axes structurants, le département est soumis à une forte fréquentation routière de ses villes et villages qui imprègne le paysage local. Les nombreux projets de déviation posent alors la question du devenir des bourgs qui doivent continuer à vivre.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Juin-Juillet 2018, abonnez-vous

Vincent Bergeret, maire de Châtenoy-le-Royal, ville quatre fleurs

Qu’est-ce qui fait la richesse du cadre de vie
de Châtenoy-le-Royal ?

Vincent Bergeret : Châtenoy-le-Royal est une commune entretenue, verdoyante, attachée au développement durable et à la protection de l’environnement. Elle offre une qualité de vie en créant ce lien social recherché dans son projet global qui est le ‘mieux vivre ensemble’.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Juin-Juillet 2018, abonnez-vous

Philippe Millasseau, architecte-urbaniste conseiller au CAUE du Tarn-et-Garonne

Quelles sont les caractéristiques des paysages
du Tarn-et-Garonne ?
Philippe Millasseau : le Tarn-et-Garonne est composé d’une mosaïque de paysages, diversité qui résulte d’un redécoupage territorial par Napoléon 1er en 1808, qui annexa des territoires aux départements voisins. On retrouve ainsi des influences aveyronnaises ou encore gersoises entre Quercy, Rouergue, Lomagne, Gascogne, plaines de la Garonne, du Tarn et de l’Aveyron…

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mai 2018, abonnez-vous

Yves Albarello, maire de Claye-Souilly, ville quatre fleurs

Comment le végétal participe-t-il à la valorisation du cadre de vie
de la commune ?
Yves Albarello : le végétal, au sens large, est pour nous primordial pour créer un cadre de vie agréable face à l’urbanisation galopante de la capitale et aux multiples infrastructures présentes. En effet, proches de l’aéroport Charles de Gaulle, inscrits dans le plus grand triangle d’interconnexion de lignes TGV français, équipés
d’un centre d’enfouissement technique et de lignes haute-tension, nous sommes cernés par une pression urbaine forte.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mai 2018, abonnez-vous

Benoît Desvaux, directeur du CAUE de la Mayenne

Quels sont les principaux atouts des paysages de la Mayenne ?
Benoît Desvaux : la Mayenne est marquée par un paysage rural de bocage, très vert et relativement bien préservé. Les identités sont variées entre influences normande, bretonne, angevine et mancelle. De nombreuses ‘petites cités de caractère’, baignées par les rivières, parsèment le territoire, avec un habitat en granit au nord et en tuffeau au sud. La cité jardin anglaise de Fontaine-Daniel, fleuron industriel construit il y a plus de 200 ans au moment des utopies urbanistiques, résume bien la qualité du cadre de vie qui a toujours préoccupé le territoire.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro d’Avril 2018, abonnez-vous