« Je milite pour que le fleurissement reste un atout important dans une politique d’embellissement de nos communes. Peut-être faut-il envisager d‘utiliser de nouvelles plantes, répartir les massifs d’une manière différente ou les regrouper, mais le fleurissement doit être impérativement conservé car il apporte gaité, dynamisme, vivacité, élégance. Il est l’expression d’une compétence technique et d’une identité forte pour les collectivités qui le développent » revendique Roland-Marie Marceron, président de l’Association Régionale de Fleurissement Centre-Val de Loire

La phrase

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *