« Santé, lien social, bien-être des habitants, régulation thermique, qualité de l’air, protection des sols, valorisation du bâti et attractivité, tous ces services écosystémiques prouvent que le végétal est indissociable d’une ville durable. Qu’il s’agisse de parcs, de jardins, de places végétalisées, d’aires de loisirs et de sport, de potagers partagés, de sentiers, de rives ou de simples accotements végétalisés, le végétal est un outil d’aménagement de l’espace public en lien avec la transition écologique. En effet, l’espace vert n’est plus un espace artificialisé à valeur esthétique : il a désormais, pour finalité, une valeur écologique. Le concept de naturalité urbaine est aujourd’hui incontournable dans un contexte de changement climatique » témoigne Gil Avérous, maire de Châteauroux et Président de Châteauroux Métropole.

La phrase

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *