« Notre modèle urbain actuel est sans cohérence environnementale, sociale, ni humaine. Il y a un cri d’alarme car nos centres-villes se vident au profit d’une périphérie banalisante, une population qui se paupérise et un pan de la vie en communauté qui disparaît car le territoire ne se porte pas mieux en ayant vidé son cœur. Nous avons besoin de conforter nos communes. Les conforter tout en musclant leur cœur, en organisant des opérations de revitalisation des centres-villes, en traitant de tous les sujets de manière transversale. Logement, mobilité, développement économique, services publics (éducation, santé), patrimoine, cadre de vie, aménagements d’espaces publics, transition écologique et énergétique, et participation citoyenne, pour redonner du corps et du souffle à nos communes, avec du végétal et de la biodiversité qui sont indispensables pour redonner aux habitants l’envie de vivre en centre-ville » souligne Rollon Mouchel-Blaisot, préfet et directeur du programme national « Action cœur de ville ».

La phrase

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *