Plantes messicoles : agir pour la biodiversité

Appelées les compagnes des moissons, les plantes messicoles, espèces spontanées propres aux cultures céréalières, participent
à la biodiversité de nos milieux. Les pratiques culturales
des dernières décennies ont amené à un déclin de celles-ci,
alors qu’elles rendent de multiples services environnementaux.
Pour répondre à ces enjeux de préservation, les collectivités
ont un rôle à jouer. Focus.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Mars 2018, abonnez-vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *