Prairies broyées ou fauchées, écologiques et économiques

Les prairies naturelles et fleuries ont le vent en poupe ! Dans un souci de préservation des ressources, avec de plus en plus de pelouses non irriguées ni fertilisées, les gestionnaires d’espaces verts sont, en effet, chaque jour plus nombreux à solliciter ce type de surfaces enherbées. D’autant plus que celles-ci favorisent la biodiversité, demandent en moyenne trois fois moins de temps d’entretien annuel qu’une pelouse rustique et apportent
une identité “nature” à votre commune !

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Juin-Juillet 2019, abonnez-vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *