Les rosiers buissons s’associent facilement aux autres végétaux (graminées et vivaces de taille intermédiaire), à l’instar de la gamme Knock Out® qui ne demande, par ailleurs, qu’un entretien réduit (1 taille/an, mécanisable, très courte en fin d’hiver). © Meilland Richardier

Loin d’être « has been », les rosiers, porteurs de poésie et de symboles, permettent de fleurir de façon durable et parfois spectaculaire un jardin, en occupant le devant de la scène, ou bien un petit coin en retrait, un talus en bord de route, un massif au sein d’un square, un mur disgracieux… En effet, entre buissons bas et compacts, voire couvre-sols, arbustes plus élancés ou lianes, les rosiers offrent une diversité de ports s’adaptant à toutes les situations, et donc une variété de niches écologiques et d’abris pour les butineurs.

Aujourd’hui, les rosiers retrouvent un engouement commun de la part du grand public et des professionnels du paysage, qu’ils soient gestionnaires ou concepteurs. Pourquoi cela ? Tout d’abord, parce qu’ils apportent une touche poétique, qui appelle la sensibilité des habitants par leur floraison emblématique. Mais aussi une note de modernité, en proposant désormais une variété de fleurs parfois sophistiquées ou plus épurées, répondant aux besoins des citoyens qui aspirent à se reconnecter à la nature. Sans oublier qu’ils offrent une présence fleurie pérenne, s’étalant d’avril jusqu’aux premières gelées, et cela, année après année. De plus, le regain d’intérêt de la part des collectivités est fort, en réponse au travail des rosiéristes pour développer des variétés aux qualités ornementales certaines, à l’entretien moindre (en moyenne 1 intervention/an !), présentant une bonne rusticité et qui soient résistantes aux maladies, à la chaleur et à la sécheresse. Enfin, les rosiers favorisent la biodiversité, en offrant de la nourriture et un abri aux insectes et aux oiseaux, ces derniers se nourrissant des cynorrhodons durant l’automne et l’hiver.

Voici donc une liste de variétés choisies par plusieurs rosiéristes, la plupart étant distinguées par des prix et des labels témoignant de leur qualité, et donc toutes sélectionnées pour leur grande résistance aux maladies et pour une gestion sans intrants.

Des rosiers tapissants et couvre-sols
De petite hauteur, ce type de rosiers se développe davantage en largeur, présentant alors un caractère couvre-sol intéressant (limitation du désherbage, tenue de terrain en pente, dissuasion de traverser un espace planté…). Vous pouvez les installer sur des talus dont l’entretien peut être périlleux (tonte, débroussaillage). Ou encore pour agrémenter les terre-pleins, pieds d’arbres et abords de voiries et stationnements, où le faible entretien est un avantage non négligeable sur ces espaces à risques pour les employés communaux. Ils sont également adaptés pour fleurir une rocaille, les bordures de massifs ou d’allées, et permettent d’éviter de piétiner des angles aigus de massifs. Voici donc quelques variétés :
– Rouge Cascade® ‘Deltapirou’ (H : 0,6 m) et Blanche Cascade® ‘Delboul’ (H : 0,8 à 1 m) des roseraies Georges Delbard. La première variété créé un vrai tapis rouge, tandis que la seconde, aux fleurs blanches dégageant un léger parfum de citronnelle, offre une bonne remontée ininterrompue de mai à novembre ;
– Louis Bleriot® ‘Meibivers’ (H : 0,6 à 1 m), compris dans la gamme Meillandecor® élaborée par Meilland Richardier (38). « Ce buisson en coussin couvre-sol est parfait pour les talus et pour habiller les devants de massifs. Ses fleurs sont bicolores, entre un rose moyen et un rose lavande » précise Matthias Meilland ;
– Rosée du Matin® ‘Evematch’ (H :0,7 m), des roseraies André Eve (45). « C’est un couvre-sol exceptionnel, précieux pour fleurir les massifs et les potées. Ses fleurs, délicatement parfumées et qui mêlent grâce et fraîcheur, sont nuancées de rose à l’ouverture et évoluent vers le blanc pur » souligne Pascal Pinel, directeur de André Eve.

Les rosiers arbustifs sont parfaits pour créer une haie vive et fleurie, à l’image de la variété Romain Rolland® ‘Evelapic’ (H : 1,3 m) de André Eve. Son port souple et ses fleurs jaune doux, virant au blanc crème, s’intègrent très bien dans un décor naturel.
© André Eve

Rosiers buissons, bas et compacts (H>1 m)
Ces rosiers sont également bas, en mesurant en grande majorité moins d’1 m, et présentent un port buissonnant, souvent en boule, permettant de structurer un massif, délimiter un jardin… Ils sont adaptés pour dessiner le contour d’une allée, habiller le pied d’arbustes plus hauts ou encore créer une scène avec des vivaces de hauteur intermédiaire. Les producteurs nous proposent :

– « la famille de rosiers paysagers Knock Out® assez compacts (H : 0,6 m), à la végétation ronde et à la floraison abondante et continue, même en été. Mais aussi la gamme Drift®, plus basse (H :0,3 m), aux floraisons arrivant par vague, adaptée pour les jardinières et petits espaces. Enfin, il y a également la large gamme Meillandecor® qui comprend, notamment : Cherry Bonica® ‘Meipeporia’ (H :0,6 à 0,8 m), à la santé de fer et présentant une floribondité continue ; Scarlet Bonica® ‘Meiscarlebo’ (H : 0,4 à 0,7 m) aux fleurs rouge écarlate comptant plus de 60 pétales ; Creme Chantilly® ‘Meiradena’ (H : 0,4 à 0,6 m et fleurs blanches) ou encore Lovely Pink® ‘Meinoplius’ (H :0,4 à 0,6 m) » ajoute Matthias Meilland ;

– une large gamme chez André Eve, dont « Alex Lutz® ‘Evetricol’ (H : 0,9 m), buisson orné de bouquets de petites fleurs rouges à cœur jaune, le revers des pétales étant argenté. La variété Excentrique® ‘Evexcen’ (H : 1 m), fraîche, espiègle et jamais malade, offre de grandes fleurs aux couleurs changeantes, avec des stries rouges et blanches. Philippe Starck® ‘Evephistar’ (H : 0,7 m) présente lui des fleurs blanches semi-doubles, délicatement parfumées, tandis que Auberge de l’Ill® ‘Evelill’ (H : 0,5 cm) fleurit du printemps à la fin de l’automne, en des pompons rose pâle, blanchissant en plein soleil » précise Pascal Pinel ;
– « la gamme des rosiers Bordure à petit développement (par exemple Bordure Abricot® ‘Delbora’, Bordure Camaïeu® ‘Delcapo’), best-sellers depuis plusieurs décennies et parfaits pour border une allée ou entourer un massif d’arbustes. La variété récente Bouquet de Mariée® ‘Delrosbouq’ propose un port particulier très compact, aux floraisons roses regroupées en bouquet (H : 0,3 à 0, 4 m) » ajoutent les roseraies Georges Delbard.

Les rosiers buissons sont parfaits pour border un espace, comme des terrasses de café, une allée ou entourer un massif d’arbustes. A l’image du rosier Bordure Rose® ‘Delcoussi’ de la gamme des rosiers bordures des roseraies Georges Delbard.
© Roseraies Georges Delbard

Des rosiers arbustifs plus élancés (H>1 m)
Les rosiers arbustifs, au port buissonnant ou plus élancé, mesurent de 1 à 2 m de haut. Ils permettent de composer des haies libres et fleuries, de créer un écran visuel, de fleurir les squares et jardins, de délimiter des espaces. Pascal Pinel nous propose « Agnes Sorel ‘Evegosa’ (H : 1,6 m), une variété sans épines aux grandes fleurs semi-doubles, d’un blanc pur aux étamines dorées. Mais aussi Monte cristo® ‘Evemas’ (H : 1,4 m), aux fleurs ayant la couleur et le parfum de framboise, ou encore Lambert Wilson® ‘Evefol’ (H : 1,35 m) qui se couvre sans arrêt de bouquets de petites fleurs simples orange, au parfum de tilleul et de chèvrefeuille ». De leur côté, les roseraies Delbard optent pour « les variétés Les Centenaires de Lourdes® ‘Rose’ et ‘Rouge’ (H : 1 m) qui sont des classiques extrêmement résistants. Parmi les nouveautés, La Rose de Molinard® ‘Delgraros’ propose une floraison abondante quasi ininterrompue toute la saison et une belle vigueur qui permet même de le palisser (H : 1,5 à 2 m) ». Enfin, Matthias Meilland présente « la variété La Sevillana® ‘Plus Meisithai’ (H : 1 à 1,5 m), idéal pour composer une haie fleurie ou en sujet isolé. Ses fleurs, d’un rouge pur vermillon brillant, contrastent sur un beau feuillage vert bronze ».

 

Des rosiers grimpants et lianes
Ils permettent d’habiller des pergolas et autres structures de jardins (métalliques, en bois) ou encore pour ombrager les terrasses de café. Ils peuvent également masquer subtilement un mur ou un élément disgracieux, et sont adaptés pour végétaliser les rues étroites de votre village et rafraîchir l’air. Les roseraies Georges Delbard mettent en lumière « un classique, le rosier Parure d’or® ‘Delmir’ (H : 2 à 3m) : il offre une pluie de grandes fleurs jaune d’or, liserées de carmin sur les ourlets. La variété plus récente Soleil Vertical® ‘Delsar’ (H : 2 à 3m), au coloris jaune tendre, garnira rapidement une pergola ». Pour finir, Pascal Pinel, directeur de André Eve, propose deux grimpants, « dont A Chacun son Everest® ‘Evestri’ (H : 3 m) aux grandes fleurs simples rouges largement striées de blanc, agréablement parfumées ; Rose Bonbon® ‘Evefrais’ (H : 2,5 m), aux fleurs simples rose vif ; et la liane Roville® ‘ Evero’ aux grandes fleurs rose cendrée sur un feuillage vert vif (H : 4,5 m) ».

Voici donc de quoi fleurir de façon durable tous vos espaces, petits ou grands, et vos surfaces, horizontales ou verticales !

Couvre-sols, buissons, arbustifs, grimpants… il y en a pour tous les goûts et toutes les situations. Associés à des vivaces et graminées, les rosiers offrent un décor fleuri pérenne, les floraisons s’étalant d’avril jusqu’aux premières gelées.
© Verdia
Rosiers :
des variétés pour toutes les situations !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *