Les bienfaits des plantes allélopathiques encore méconnus

A la question « Utilisez-vous des plantes allélopathiques pour limiter le désherbage de vos massifs ou pieds d’arbres ? », très peu d’entre vous répondent positivement. Celles-ci présentent pourtant des atouts de poids face aux diverses contraintes actuelles de gestion : en effet, leurs propriétés phyto-toxiques en font de formidables alliées pour lutter contre les plantes indésirables. Avec la plupart du temps un profil de plantes méditerranéennes (aromatiques, feuillage odorant, port couvre-sol, résistance à la sécheresse), elles permettent de lier esthétisme, biodiversité et économie de moyens humains et de ressources. Et lorsque la plupart d’entre vous répond non, c’est peut-être aussi parce que vous ne savez pas que le thym, l’origan, le romarin, certaines cistes ou encore la lavande sont des espèces allélopathiques !

Sondage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *