Gazons résistants à la sécheresse : l’unanimité pour les gestionnaires !

La tendance est clairement affirmée : la majorité des communes a intégré la contrainte « sécheresse » dans le choix de mélanges gazonnants. Une tendance qui paraît logique face aux épisodes de sécheresse de plus en plus longs et qui semblent devenir la norme, été comme hiver ! Désormais, de nombreux producteurs et fournisseurs de gazons proposent en effet des mélanges spécifiquement conçus pour résister à des périodes prolongées sans eau et adaptés à des sols séchants, intégrant de nouvelles variétés telle que ray-grass TT, fétuque élevée à rhizomes RTF ou encore ray-grass RPR. Elles sont associées à d’autres espèces comme les fétuques élevées, fétuques ovines, fétuques rouges, Poa annua Koeleria macrantha, Cynodon dactylon, offrant alors des économies d’eau de l’ordre de 70 % par rapport à un mélange « traditionnel » composé de pâturin ou de ray-grass classique. Certains mélanges proposent également des graines de gazon pelliculées avec une solution d’extraits d’algues et de mycorhizes, augmentant alors les résistances naturelles du gazon. Ainsi, vous pouvez créer des couverts enherbés de qualité et résistants à la sécheresse qui continueront à assurer leurs bienfaits (libération d’eau, « air conditionné », diminution des températures, captation des poussières et du CO2).

Sondage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *