Ici, les feuillages bleu menthe/vert d’eau des sédums, Tulbaghia ‘Silver Lace’ ou encore Euphorbia ‘Burrow Silver’, contrastent d’une façon subtile avec le vert acide du Lamium ‘Cannon Gold’ et de Sagina subulata.

 

Chaque année, des cabinets de tendance prévoient les couleurs qui façonneront les modes à venir dans le monde de la science, l’art, la décoration d’intérieur, le textile… Alors pourquoi ne pas s’inspirer de ces tendances pour composer des massifs en phase avec la teinte de l’année ? Fleurs et feuillages composent alors la palette du jardinier qui sera, en 2020, dans les tons bleu-vert-gris.

En examinant l’usage des tons dans la société et leurs évolutions au cours des dernières années partout dans le monde, plusieurs organismes définissent les teintes qui auront le plus d’impact dans la mode au sens large, dans les une à deux années à venir. Pour WGSN et Coloro, c’est la couleur “Neo Mint” qui émerge, exprimant un esprit d’optimisme et de changement, dans une période où les pastels neutres ont la cote ! Inspiré du vert menthe, qui était très populaire dans les cuisines et salles de bain au milieu du 20e siècle puis rendu moins attrayant par l’utilisation dans les hôpitaux et cliniques, un designer d’avant-garde l’a remis au goût du jour, dans une déclinaison à la fois vive et subtile, unique et discrète. Du côté du nuancier Pantone, utilisé dans la conception graphique et dans l’imprimerie, la couleur 2020 s’appellera “Bleached Coral” (P 115-1 U) : traduit littéralement “corail blanchi”, c’est un bleu pâle subtil tirant légèrement sur le gris. Enfin du côté du nuancier NCS, principale référence pour les designers, architectes et fabricants, les tendances semblent également s’orienter vers des tonalités vert gris et bleu pâle. Pour suivre la vague, voici donc un panel d’espèces et de variétés présentées par des horticulteurs et pépiniéristes et dans lequel piocher !

Fleurissant d’avril à mai, la tulipe ‘Synaeda Show’ présente une coupe irisée unique et très subtile.

Bulbes
Un large choix s’offre du côté des différentes espèces de bulbes. Pour commencer la saison, le Crocus chrysanthus ‘Blue Pearl’ “est du plus bel effet, en étant mélangé aux perce-neiges. De février à mars, ce crocus botanique offre de jolies fleurs bleu tendre à l’extérieur et blanc à l’intérieur. La jacinthe ‘Blue Eyes’ mêle quant à elle des nuances délicates de blanc et de bleu outremer léger (floraison de mars à avril), tout comme le Muscari ‘‘Ocean Magic” relate Sarah Leclaire de Ernest Turc. Côté tulipes (floraison avril à mai), Ernest Turc propose un beau panel entre la tulipe perroquet ‘Super Parrot’, à la floraison blanche flammée d’un vert pâle, la variété ‘Synaeda Show’, à la coupe irisée unique, ou encore la Tulipa viridiflora ‘Spring Green’, aux fleurs en forme de lis à la teinte crème veinée de vert. Pour Meilland Richardier, la tulipe double hâtive ‘Exotic Empereur’ présente un beau feuillage tirant sur le vert d’eau, contrasté par une floraison blanche délicate.
Mais les bulbes recèlent également d’espèces moins connues très intéressantes, qui permettent de fleurir du début du printemps à la fin de l’automne. “En avril mai, Fritillaria hermonis ssp. amana, rustique, fleurit en clochettes de pétales verts, tandis que la variété ‘Ivory Bells’ présente de hautes hampes blanc cassé illuminant un feuillage bleuté-argenté. Le Bellevalia pycnantha est très semblable aux muscaris, avec une teinte grise à bleu nuit. La variété ‘Green Pearl’ offre de petites grappes de fleurs vert tendre, virant au blanc crème quand les boutons s’épanouissent (floraison mai). Le Muscari ‘Baby’s Breath’ est également de la partie avec des fleurs bleu pâle délicatement parfumées. Pour l’été, vous pouvez compter sur le Dahlia ‘Platinum Blonde’ et son cœur blanc ivoire, ainsi que sur l’Eucomis autumnalis” précise Tijmen Verver de Verver Export.
Enfin, “l’Iris pallida ‘Variegata’, qui s’associe bien au Yucca filamentosa ‘Bright Edge’ en faisant écho à sa forme structurante, correspond bien aux teintes 2020 avec son feuillage bicolore blanc et vert” confie Thierry Simier gérant des pépinières éponymes. Son entretien consiste en une taille à ras en octobre.

Eucomis autumnalis est une plante bulbeuse originale, rustique et facile de culture. Elle fleurit de la fin de l’été à l’automne, sous la forme de grappes originales teintées de jaune pâle-verdâtre, surmontées d’une sorte d’ananas.

Annuelles
Pour vos massifs saisonniers d’annuelles, fleurs et feuillages sont de la partie. Audrey Dubois de Graines Voltz conseille “l’Impatiens ‘Beacon F1 White’ au feuillage grisé ou encore l’Hypoestes ‘Hippo White’, aux feuilles tachetées de blanc, très lumineuses. Dans les tons bleutés, le Lobelia erinus ‘Curaçao’ s’approche du ‘Bleached Coral’, tandis que Scaevola ‘Fancy White’ offre un beau feuillage vert gris pâle, contrastant avec une floraison blanche généreuse”.

Le rosier ‘Crème Chantilly Meiradena’ offre une belle subtilité entre feuillage vert pâle et floraison blanc pur.

Vivaces
Là aussi, le choix est vaste, notamment dans les teintes des feuillages. A commencer par “les Sedum mexicanum ‘Tapis Bleu’ et S. lydium ‘Glaucum’ qui sont de bons couvre-sols. Les euphorbes, qui demandent très peu d’eau et d’entretien, présentent également un beau potentiel 4 saisons, à l’image de Euphorbia myrsinites (vert-gris) ou de la variété ‘Burrow Silver’, au feuillage plus ou moins bleuté ou panaché de vert et de blanc selon l’avancée de la saison. Dans les teintes vert bleuté gris argenté, le panel est varié : Stachys byzantina, Artemisia ‘Silver Queen’ (à contrôler car traçante et, du coup, facilement divisible), Salvia candelabrum (jusqu’à 1m de haut) et S. officinalis ‘Berggarten’ ou encore Achillea kellereri, qui forme de jolis coussins couvre-sols et aiment les milieux secs. Côté graminées, l’Elymus ‘Glaucus’ présente un feuillage fin bleuté (pas plus de 2 U/10 m2, car traçant), tout comme le Panicum virgatum ‘Heavy Metal’ dont les épillets viennent en contraste. Autres espèces intéressantes : la Ruta graveolens, vivace rustique au feuillage fin vert glauque, l’hellébore fétide aux fleurs vert clair pour les zones ombragées ou encore la curieuse Tradescantia andersoniana ‘Concorde Grappe’, une belle vivace au feuillage fin gris-vert” poursuit Thierry Simier.
Enfin, Graines Voltz propose l’Artemisia ‘Makana Silver’ ou bien l’Hosta ‘Halcyon’ parfaite pour les coins d’ombre, au feuillage caractéristique recouvert d’un léger voile gris-bleuté.

Les Muscari aucheri ‘Ocean Magic’ offrent, en avril/mai, d’abondantes grappes entre bleu cobalt et bleu ciel/blanc. Rustiques, les muscaris aiment les sols drainés.

Arbres, arbustes et rosiers
A nouveau, l’éventail de choix est très large. Pour ne citer qu’eux, l’Eucalyptus perriniana qui est plus résistant qu’on ne le croit et dont les jeunes feuilles rondes argentées se rapprochent de la teinte ‘Neo Mint’. Aussi “le rosier ‘Crème Chantilly Meiradena’ et le lilas ‘Mme Lemoine’ présentent un feuillage bleu gris, tandis que le Caryopteris x clandonensis ‘Heavenly Blue’ tend vers le vert argenté et fleurit en d’abondantes grappes blanches d’août aux premières gelées”. Voici donc de quoi composer un camaïeu sensible et raffiné ou seulement pigmenter et éclaircir vos massifs d’une pointe de couleur délicate !

L’Artemisia ‘Makana Silver’ est une nouveauté côté vivace : elle est très graphique avec son feuillage persistant, gris-vert et finement découpé.

Article du numéro de Novembre-Décembre 2019, abonnez-vous

Tendance 2020 : du vert menthe au bleu gris !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *